Comment déguster un vieux millésime ?

De la remontée de la cave jusqu’à la dégustation, les vieux millésimes bénéficient du service et du prestige qui leur est dû! Quelque chose de spécial dont la découverte n’est pas sans grande émotion.

  • Comment servir un vieux millésime et à quelle température ?

 

Bouteille de Château Margaux 1982

Bouteille de Château Margaux 1982

Servir un vieux millésime découle presque d’un art. Le décantage vous permettra d’élimer les dépôts accumulés durant les années de conservation. Cependant, cette opération doit être effectuée délicatement pour maintenir la qualité des vieux millésimes. Le plus indiqué est de déboucher le vin en panier verseur et de le servir immédiatement. Ne remplissez les verres qu’au tiers de leur hauteur. 

La température est un facteur décisif en ce qui concerne la qualité gustative du vieux vin. Les vieux millésimes étant plus exigeants que leurs cadets, il convient d’augmenter la température conseillée de 1 ou 2 degrés. Par conséquent, les vieux vins rouges seront servis entre 16°C et 18°C, tandis que les vins blancs secs pourront s’accorder avec une température de 10°C ou 12°C.

Voici quelques règles pour savourer au mieux vos vieux millésimes :

- les vins en apéritif doivent être servis un peu plus frais que les autres ;
– au lieu des glaces, il vaut mieux opter pour le seau à glaces. Les glaces frelatent la qualité des vins en fondant ;
– la barre des 18° est un maximum à ne pas dépasser.

  • Faut-il respecter un ordre de service ?

 

La dégustation doit obligatoirement respecter un ordre afin de ne pas brouiller la perception des contenus. Pour bien apprécier ce qui se cache au fond de la belle bouteille du même âge que votre fils, évitez l’alcool fort et les aliments comme l’ail, les épices ou encore le vinaigre. Vous dégusterez le vin sec avant les sucrés, les étoffés et les rouges.

  • Fiche pratique pour la dégustation

 

Avant de procéder à la dégustation, jetez votre chewing-gum et brossez-vous les dents des heures à l’avance : le dentifrice dénature la perception du goût du vin.

Examen olfactif : il permet d’exprimer votre première impression (bonne ou douteuse) et l’intensité de l’arôme du vin (puissante et ouverte ou discrète et fermée). La complexité de l’arôme est appréciable à travers plusieurs catégories d’odeurs à savoir : fruitées, végétales, épicées, sous-bois, florales, etc. A ce niveau, si vous ne percevez rien de convainquant, vous pouvez remuer le vin dans le verre et recommencer l’examen olfactif.

Examen gustatif : celui-ci révèle l’attaque qui est la première impression (flatteuse, puissante, dure ou onctueuse), le goût de la matière (légère ou dense) ainsi que sa fraîcheur (mou, franc, ferme, souple ou vif). Quant aux vieux millésimes rouges, il faudra apprécier les tanins aussi bien en qualité qu’en quantité. Après avoir avalé votre gorgée, vous devez sentir si la fin de bouche est plaisante ou non, s’il reste une brûlure de l’alcool après le vin ou des parfums. Même si la qualité gustative des millésimes n’est pas une garantie acquise, vous aurez plus de bonnes que de mauvaises surprises avec les bouteilles d’âges honorables.

Faites plaisir à vos papilles !

Google

Partagez avec vos amis !

  • Facebook
  • Google Plus
  • Twitter
  • Pinterest
  • Email
Comptoir des Millésimes located at , , . Reviewed by 157 clients rated: 9.7 / 10
Pinterest
Email