Achat Domaine La Peira grand cru du midi

Domaine La Pèira en Damaisèla : AOC Terrasses du Larzac

Présentation du domaine La Pèira

Achat vin La Peira en direct producteurLe domaine La Pèira en Damaisèla, situé dans le Languedoc-Roussillon, débute son aventure seulement à partir de 2004. On retrouve cette superbe propriété au cœur des paysages sauvages des Terrasses du Larzac. Un domaine qui a vu le jour récemment, et pourtant, en une si petite période, le domaine a été un élément phare pour l’appellation durant les dernières années. Il a fortement contribué à entièrement changer le paysage, la nature et l’horizon de l’appellation. Leur secret ? Les vignerons du domaine on “tout simplement” (façon de parler) mis la barre très haut, que ça soit en terme de qualité de production, une exigence sans nom, parfois pointé du doigt comme une exigence au-dessus de celle des premiers crus classés de Bordeaux et des grands crus de Bourgogne. Une recherche de l’excellence plus qu’éprouvante !

Propriété de Robert Dougan et de Karine Ashton, le vignoble s’étend sur 11,4 hectares. “Les terroirs / lieux-dits à noter sont le “Bois de Pauliau”, “Belle Fiolle” (Bellefeuille) et “Les Pointes”. Un sol très argileux avec des dépôts caillouteux. Un sous-sol d’alluvions qui datent de l’âge pliocène. Les dépôts proviennent du nord, des montagnes calcaires de l’époque jurassique vieilles d’environ 150 millions d’ années. Le gravier (mélange de sable, limon et argile) est déposé dans le lit des ruisseaux et dans ce qui est connu comme des cônes alluvionnaires.” Au niveau des cépages, le Domaine La Pèira en Damaisèla produit de la Syrah, le Grenache, le Mourvèdre, le Cinsault, le Carignan, le Viogner, la Roussanne, la Marsanne et la Clairette blanche. En terme de rendement, le domaine produit environ 300 caisses du grand vin et 500 du vin La Flors de la Pèira. En savoir + sur le site du domaine.

 

>> Acheter les vins de La Pèira <<

 

L’appellation Terrasses du Larzac

L’appellation Terrasses du Larzac est localisée dans la partie nord de l’Hérault. Elle comprend l’ensemble des vieux villages de Montpeyroux et de St Saturnin. On retrouve ici des conditions météorologiques exceptionnelles avec des étés très chauds et très longs ! Les hivers sont plus difficiles que la moyenne régionale, mais cela ne pose pas de problème du fait de l’arrivé extra-rapide du printemps, avec une continuité de “beaux-temps” en automne. Une des particularités connues en Terrasses du Larzac est l’ensemble des collines qui forment une frontière naturelle. Celles-ci s’élèvent à plus de 800 mètres. Les terroirs qui sont classés dans l’appellation se trouvent à une hauteur entre 50 et 300 mètres sur les collines de Causse et sur les vieilles terrasses. Pour la petite histoire, ce sont les Romains qui furent les premiers à cultiver les vignes sur les Terrasses du Larzac. Les terres proches de Lodève avaient beaucoup d’attrait, s’étendant le long de la Voie Romaine, très réputée et fréquentée dans le temps, un élément phare dans la distribution et la circulation des commerçants puisqu’elle reliait Cessero (St. Thibéry), à Segodunum (Rodez). En AOC Terrasse du Larzac, l’assemblage d’au moins deux cépages est obligatoire. Des règles s’appliquent au niveau de l’encépagement :

  • Les cépages syrah, grenache noir et mourvèdre doivent représenter au minimum 60 %, en étant limités individuellement à 75 %.
  • La syrah et / ou le mourvèdre doivent atteindre 20 % minimum
  • Le cinsault ne peut dépasser 30 %
  • Le carignan noir est limité à 40 %

 

 

Présentation des vins du Domaine La Pèira en Damaisèla

Domaine La Pèira “Matissat 2007” AOC Terrasses du Larzac : Robert Parker : 93/100

matissat la peiraCÉPAGES : Majorité de Mourvèdre

PARCELLES : Les Bois de Pauliau (0,42 ha)

SOL : Dépôts caillouteux et alluvionnaires (de l’âge pliocène). Ces dépôts provenaient principalement des montagnes calcaires de l’époque jurassique (vieilles d’environ 150 millions d’années) au nord. Le gravier (avec le sable, le limon et l’argile) était déposé dans le lit des ruisseaux et dans ce qui est connu comme des cônes alluvionnaires. Profonde, poreuse, perméable, bien drainée et bien aérée avec un contenu suffisamment argileux pour des besoins nutritifs hydriques et cationiques, point positif et significatif pour un régime non irrigué, spécialement en temps de faible pluviosité.

DÉGUSTATION : Par David Schildknecht le 31 août 2011

“Il y a ici un parfum maritime intrigant, ainsi que des notes de prune mûre et d’herbes piquantes. Le riche moka et le chocolat accompagnés de prune pourpre confite sont teintés de baie, de varech, d’iode, de sel et de pierre concassée, sur un palais dense et riche en tanins fins. Pour la somptuosité et la persistance pure, il est difficile de dépasser, même au sein de l’exceptionnelle écurie de La Peira, bien qu’il manque le dynamisme ou la dimension florale de ses frères et sœurs de 2007.”

>> Acheter les vins de La Pèira <<

 

Domaine La Pèira “La Pèira 2008” AOC Terrasses du Larzac : Robert Parker :  95/100

La peiraCÉPAGES : Assemblage de Syrah, Grenache et Mourvèdre

PARCELLES : Les Bois de Pauliau (2,5 ha)

SOL : Dépôts caillouteux et alluvionnaires (de l’âge pliocène). Ces dépôts provenaient principalement des montagnes calcaires de l’époque jurassique (vieilles d’environ 150 millions d’années) au nord. Le gravier (avec le sable, le limon et l’argile) était déposé dans le lit des ruisseaux et dans ce qui est connu comme des cônes alluvionnaires. Profonde, poreuse, perméable, bien drainée et bien aérée avec un contenu suffisamment argileux pour des besoins nutritifs hydriques et cationiques, point positif et significatif pour un régime non irrigué, spécialement en temps de faible pluviosité.

DÉGUSTATION : Par Jeb Dunnuck le 30 juin 2016

“Un petit bijou caché, les Terrasses du Larzac la Peira 2008 offre un style savoureux, complexe, corsé et élégant qui brille dans le millésime, et en fait, il pourrait être l’un des meilleurs vins du sud de la France dans le millésime. Abandonnant un formidable parfum d’herbes poivrées (il y a ce classique pinceau résineux du Languedoc), de fruits noirs, de truffe et de pierre concassée, il présente une belle concentration en milieu de bouche, une structure sous-jacente saine et un équilibre impeccable. Il fait preuve d’une fraîcheur et d’une pureté incroyables aujourd’hui, mais se conservera facilement jusqu’en 2026. Ce n’est certainement pas l’un des millésimes les plus exubérants, mais il montre une classe incroyable.”

 

 

Domaine La Pèira “La Pèira 2013” AOC Terrasses du Larzac : Robert Parker :  95–97/100

La peiraCÉPAGES : Assemblage de Syrah, Grenache et Mourvèdre

PARCELLES : Les Bois de Pauliau (2,5 ha)

SOL : Dépôts caillouteux et alluvionnaires (de l’âge pliocène). Ces dépôts provenaient principalement des montagnes calcaires de l’époque jurassique (vieilles d’environ 150 millions d’années) au nord. Le gravier (avec le sable, le limon et l’argile) était déposé dans le lit des ruisseaux et dans ce qui est connu comme des cônes alluvionnaires. Profonde, poreuse, perméable, bien drainée et bien aérée avec un contenu suffisamment argileux pour des besoins nutritifs hydriques et cationiques, point positif et significatif pour un régime non irrigué, spécialement en temps de faible pluviosité.

DÉGUSTATION : Par Jeb Dunnuck

“Passant maintenant à leur cuvée phare, La Pèira Terrasses du Larzac 2013 exprime toute la pureté et la fraicheur du millésime. Dégusté en primeur, cet assemblage à dominante de syrah associé à 30% de grenache impressionne par ses arômes de framboise, de cassis et de violettes, ses nuances florales et ses notes exotiques d’épices et de réglisse. En bouche, ce vin corsé à mi corsé met en valeur son fruité, se montrant fougueux et résolument élégant dans un registre très frais. Comme pour les autres échantillons primeurs 2013, vin promis à se bonifier en barrique, gagnant en consistance et en richesse. Étant donné sa grande pureté et son bel équilibre, je pense qu’il sera relativement accessible dès sa sortie tout en étant capable de vieillir encore quelques années.”

>> Acheter les vins de La Pèira <<

 

Domaine La Pèira “La Pèira 2014” AOC Terrasses du Larzac : 93-96/100 Robert Parker

La peiraCÉPAGES : Assemblage de Syrah, Grenache et Mourvèdre

PARCELLES : Les Bois de Pauliau (2,5 ha)

SOL : Dépôts caillouteux et alluvionnaires (de l’âge pliocène). Ces dépôts provenaient principalement des montagnes calcaires de l’époque jurassique (vieilles d’environ 150 millions d’années) au nord. Le gravier (avec le sable, le limon et l’argile) était déposé dans le lit des ruisseaux et dans ce qui est connu comme des cônes alluvionnaires. Profonde, poreuse, perméable, bien drainée et bien aérée avec un contenu suffisamment argileux pour des besoins nutritifs hydriques et cationiques, point positif et significatif pour un régime non irrigué, spécialement en temps de faible pluviosité.

DÉGUSTATION : Le 28 avril 2016 par Jeb Dunnuck

“L’un des crus du millésime 2014 sera le Terrasses du Larzac la Peira, issu d’une seule parcelle de vigne située à côté du domaine et un assemblage de Syrah, Grenache et Mourvèdre élevé à 40% de fûts neufs. Sa couleur d’encre est suivie de fabuleuses notes de mûre, de poivre, de sang de bœuf et de violette. Gros, riche, corsé et bien équilibré, avec un bon milieu de bouche et des tonnes de fruits chocolatés en finale, il est moins concentré que le 2015, mais évoluera bien au niveau de son équilibre.”

 

Domaine La Pèira : La Pèira 2015 “AOC Terrasses du Larzac” : 94-96+/100 Robert Parker

La peiraCÉPAGES : Assemblage de Syrah, Grenache et Mourvèdre

PARCELLES : Les Bois de Pauliau (2,5 ha)

SOL : Dépôts caillouteux et alluvionnaires (de l’âge pliocène). Ces dépôts provenaient principalement des montagnes calcaires de l’époque jurassique (vieilles d’environ 150 millions d’années) au nord. Le gravier (avec le sable, le limon et l’argile) était déposé dans le lit des ruisseaux et dans ce qui est connu comme des cônes alluvionnaires. Profonde, poreuse, perméable, bien drainée et bien aérée avec un contenu suffisamment argileux pour des besoins nutritifs hydriques et cationiques, point positif et significatif pour un régime non irrigué, spécialement en temps de faible pluviosité.

DÉGUSTATION : Le 28 avril 2017 par Jeb Dunnuck

“Un assemblage de 45% chacun de Grenache et de Syrah, avec l’équilibre Mourvèdre, les Terrasses du Larzac la Peira 2015 sont élevées principalement dans des chênes plus anciens, mais avec un faible pourcentage de nouveauté. C’est un vin plus gros, plus riche et plus concentré que le Las Flors et qui offre de sérieuses notes de graphite, de fumée de bois, de groseilles et de roches concassées. Tannique, arriéré et structuré, ne pensez même pas à toucher les bouteilles durant au moins 3-4 ans.”

>> Acheter les vins de La Pèira <<

 

Domaine La Pèira “Las Flors 2015” Terrasses du Larzac : 94-96+/100 Robert Parker

la flors la peiraCÉPAGES : Grenache, Syrah, Mourvèdre, Cinsault et de Carignan

PARCELLES : Belle Fiole (Belle-Feuille)

SOL : Dépôts caillouteux et alluvionnaires (de l’âge pliocène). Ces dépôts provenaient principalement des montagnes calcaires de l’époque jurassique (vieilles d’environ 150 millions d’années) au nord. Le gravier (avec le sable, le limon et l’argile) était déposé dans le lit des ruisseaux et dans ce qui est connu comme des cônes alluvionnaires. Profonde, poreuse, perméable, bien drainée et bien aérée avec un contenu suffisamment argileux pour des besoins nutritifs hydriques et cationiques, point positif et significatif pour un régime non irrigué, spécialement en temps de faible pluviosité.

DÉGUSTATION : Le 28 avril 2017 par Jeb Dunnuck

“L’assemblage de 45% de Syrah, 35% de Grenache et le reste de Mourvèdre, vieilli principalement dans des fûts plus anciens, offre de merveilleuses notes de framboise noire, de cassis, de graphite et de poivre. Corsé, voluptueux et décadent, mais toujours pur et impeccablement équilibré, il sera à peu près impossible de résister à la libération. Il détient une couleur rubis vibrante pour aller avec des notes confites, des framboises, des mûres, des violettes et de la garrigue. Mi-corsé à corsé, pur, avec des tanins mûrs, une bonne acidité et une longueur formidable, il aura 10 à 12 ans de longévité globale.”

 

 

Domaine La Pèira “Matissat 2015” AOC Terrasses du Larzac : 93-95+/100 Robert Parker

matissat la peiraCÉPAGES : Majorité de Mourvèdre

PARCELLES : Les Bois de Pauliau (0,42 ha)

SOL : Dépôts caillouteux et alluvionnaires (de l’âge pliocène). Ces dépôts provenaient principalement des montagnes calcaires de l’époque jurassique (vieilles d’environ 150 millions d’années) au nord. Le gravier (avec le sable, le limon et l’argile) était déposé dans le lit des ruisseaux et dans ce qui est connu comme des cônes alluvionnaires. Profonde, poreuse, perméable, bien drainée et bien aérée avec un contenu suffisamment argileux pour des besoins nutritifs hydriques et cationiques, point positif et significatif pour un régime non irrigué, spécialement en temps de faible pluviosité.

DÉGUSTATION : Le 28 avril 2016 par Jeb Dunnuck

“Les Terrasses du Larzac Matissat 2015 sont dominées par le Mourvèdre et verront deux années en barriques, dont certaines sont nouvelles. Minéraux, cassis, terre fumée et fer sortent de cette épaisse et riche bouche 2015 enrobée de tanins mûrs et d’une grande finale. Il y a assez de fruits et de profondeur ici pour offrir un peu de plaisir à la sortie, mais la cave à court terme devrait être le nom du jeu.”

>> Acheter les vins de La Pèira <<

 

Domaine La Pèira “Deusyls 2016” IGP Pays de l’Hérault : 90-92/100 Robert Parker

La Peira DeusylCÉPAGES : Roussane, Marsanne, Clairette et Grenache blanc

PARCELLES : Belle Fiole (Belle-Feuille)/ Les Pointes

SOL : Dépôts caillouteux et alluvionnaires (de l’âge pliocène). Ces dépôts provenaient principalement des montagnes calcaires de l’époque jurassique (vieilles d’environ 150 millions d’années) au nord. Le gravier (avec le sable, le limon et l’argile) était déposé dans le lit des ruisseaux et dans ce qui est connu comme des cônes alluvionnaires. Profonde, poreuse, perméable, bien drainée et bien aérée avec un contenu suffisamment argileux pour des besoins nutritifs hydriques et cationiques, point positif et significatif pour un régime non irrigué, spécialement en temps de faible pluviosité.

DÉGUSTATION : Le 28 avril 2017 par Jeb Dunnuck

“Fabriqué à 50% de Roussanne et au reste de la Clairette et du Viognier, le Deusyls de la Peira 2016 est une beauté de pêche mûre, d’ananas et de parfum tropical qui a une richesse moyennement corsée et une pureté terrifiante. Comme tout ici, c’est impeccablement fait.”

 

 

Domaine La Pèira “La Pèira blanc 2016” IGP Pays de l’Hérault : 93-95/100 Robert Parker

la peira blancCÉPAGES : Viognier 50%, Roussane 50%

PARCELLES : Belle Fiole (Belle-Feuille)

SOL : Dépôts caillouteux et alluvionnaires (de l’âge pliocène). Ces dépôts provenaient principalement des montagnes calcaires de l’époque jurassique (vieilles d’environ 150 millions d’années) au nord. Le gravier (avec le sable, le limon et l’argile) était déposé dans le lit des ruisseaux et dans ce qui est connu comme des cônes alluvionnaires. Profonde, poreuse, perméable, bien drainée et bien aérée avec un contenu suffisamment argileux pour des besoins nutritifs hydriques et cationiques, point positif et significatif pour un régime non irrigué, spécialement en temps de faible pluviosité.

DÉGUSTATION : Le 28 avril 2017 par Jeb Dunnuck

“La cuvée en blanc du domaine se compose d’un tiers de Viognier, de Marsanne et de Roussanne. Malheureusement, il n’y aura que trois barriques des Terrasses du Larzac La Peira Blanc 2016 produites. C’est un vin plus imposant, plus riche et plus substantiel que la cuvée ‘Deusyls’ et il offre des arômes d’ananas, de pêche blanche, de fleurs et de brioche au nez. Corsé, riche et concentré, avec une pureté et une fraîcheur de premier ordre, c’est probablement le vin blanc du millésime 2016.”

QUELQUES CRITIQUES DU VIN SUR LA PÈIRA

« Que l’on ne s’y trompe pas, ce vin, comme le domaine dont il est issu, occupent une place résolument à part. » Jancis Robinson (The Financial Times) sur La Pèira

« Sans doute un des meilleurs domaines viticoles de toute la France » Jeb Dunnuck Wine Advocate

« Pour de nombreux observateurs, il s’agit du domaine le plus excitant du Languedoc. » Robert Parker – Wine Advocate

«  La preuve de sa grandeur c’est qu’il m’a obligé à repenser mon panthéon personnel » Andrew Jefford (Decanter)

« Le meilleur producteur du Languedoc Roussillon. » Jeb Dunnuck (Wine Advocate)

« Des vins pouvant soutenir la comparaison avec les icônes mondiales parmi les grands vins. » David Schildknecht (Wine Advocate)

Retrouvez toutes les grandes cuvées du domaine La Pèira sur Comptoir des Millésimes.

Tous les vins sont en stock disponibles à l’achat. Les vins du domaine La Pèira que nous stockons proviennent directement du domaine. Ainsi, nous pouvons vous assurer des bouteilles de qualité authentique, propres au domaine.

> Acheter les vins de La Pèira <<

 

Le nouveau millésime 2017 !

C’est un témoignage du travail de tous les membres de l’équipe de La Pèira et en particulier les vignerons Jérémie Depierre (millésimes 2004-2014) et Audrey Bonnet-Koenig (à partir de 2015). Un grand témoignage aussi des terroirs viticoles exceptionnels des lieux-dits de La Pèira : le Bois de Pauliau et l’église de La Pèira. Les critiques du millésime 2016 (“…un candidat à l’élection de la perfection’ – Jeb Dunnuck) et du millésime 2017. (‘…La Pèira 2017 est géniale’). Tout cela sert à souligner un point central : que dans un contexte de l’univers viticole actuel où l’excellence véritable est stratosphérique et souvent hors de portée, La Pèira livre la classe mondiale tout en restant à la pointe de la technologie.

2017 : petite quantité, grande qualité

Comme sur l’ensemble du territoire français, l’année 2017 a été caractérisée par une récolte en baisse de la quantité et la haute qualité. Comme le rapporte Jancis Robinson, la “condition
du fruit à la récolte était généralement très bon, de sorte que les plus soucieux de la qualité ont le potentiel pour produire d’excellents vins”. La Guilde des boursiers du vin de la région (compilé par Andrew Jefford) donne au millésime une note de quatre verres sur cinq (‘Excellent’). Dans le Wine Advocate, le millésime est désignés comme étant “en circulation” et dont l’échéance est caractérisée par le symbole T’ (indiquant que le vin est encore tannique, jeune ou lent à maturité).

  • Pour résumé le millésime 2017 de La Pèira en Damaisèla :

– Suggestion aromatique de fruits noirs, qualités florales, épices (poivre), mine de crayon.
– Des rouges corsés à la hauteur de leur richesse et de leur complexité et de longueur avec un haut degré de pureté du fruit, équilibre et élégance.
– Tannins fins et soyeux, doux et soyeux.
– Un troisième millésime très réussi !

  • La Pèira 2017 : 95-97/100 Jeb Dunnuck

La Cuvée La Pèira 2017 est brillante ! Ce vin est l’un des plus merveilleux du Languedoc. De superbes notes de fruits noirs, poivre noir, graphite. Des tannins bien équilibrés, on sent la pureté des notes de fruits, la fraicheur, une vraie structure. C’est un vin d’un style très élégant qui sera encore meilleur après quelques années.

  • La Pèira Matissat 2017 : 94-96+/100 Jeb Dunnuck

Un vin à la portée des amateurs de Mourvèdre. 100% Mourvèdre, il offre un formidable parfum de mûres, viande épicée, poivre et terre, qui se développe magnifiquement avec le temps dans
le verre. Comme pour toutes ces bouteilles du millésime 2017, elle est plus élégante que les autres cuvées. Il gagne en richesse et en profondeur au fur et à mesure qu’il s’aère. Moyen à plein
corsé, joliment équilibré, avec des tanins soyeux. Le mieux est de le laisser 3 ou 4 ans en bouteille et il devrait se conserver 15-20 ans.

  • Las Flors de La Pèira 2017 : 92-95/100 Robert Parker Wine Advocate

Les Terrasses du Larzac Las Flors de la Pèira 2017 sont un mélange de 30% de Grenache, Mourvèdre et Syrah, plus 5% de Carignan et Cinsault. Toujours en barrique, il est corsé mais présente des notes de printemps magnifiquement délimitées. Des fleurs, des fruits rouges et noirs mélangés et un saupoudrage d’épices à pâtisserie sur le long terme,

 

Les “News” du domaine La Pèira

► La nouvelle à La Peira est le déménagement de l’ancien vinificateur, Jérémie Depierre, et l’arrivée de la nouvelle vinificatrice Audrey Bonnet-Koenig, originaire de Strasbourg, en Alsace. Audrey a étudié à Bordeaux, travaillant avec Château Doisy Daëne et Château Cheval Blanc, avant de travailler dans le Languedoc au Château de Sérame. Elle s’est également jointe à Claude Gros, qui a prêté conseil depuis le début. En outre, ils ont ajouté un nouveau vin appelé “Luteva”, qui est un mélange plus régional avec l’idée de mettre les vins du Languedoc de haute qualité dans les mains du consommateur à un prix avantageux. Ce sont des vins brillants qui valent bien l’effort de suivre le cours du marché et l’actualité du domaine.

► Connaissez-vous le propriétaire Robert Dougan ? Plus connu sous le nom de Rob D., vous avez peut-être déjà entendu l’une de ses oeuvres dans le film “Matrix”. En effet, avant sa reconversion, celui-ci était dans le domaine de la musique électronique. Voici un petit aperçu de l’une de ses productions dans la bande-son de “Matrix” :

Comptoir des Millesimes Plus de 2000 Bouteilles et 80 Millésimes - 100% en stock - Expédition sous 24h - Frais de livraison fixes de 7 € - Service Cadeau

Sur le même sujet

Laissez un commentaire