Achat grands crus chateau montrose meilleurs millesimes

Bienvenue sur notre guide des meilleurs millésimes du Château Montrose. Retrouvez les bons conseils, la présentation du domaine à St Estèphe, puis le classement.

 

Château Montrose – 2ème Grand Cru Classé – Saint-Estèphe

C’est au coeur de Saint-Estèphe que nous retrouvons le superbe Château Montrose, Second Grand Cru Classé dans le classement officiel de 1855.  Celui-ci jouit d’une situation géographique incroyable, avec ses 95 hectares de vignes, situées en face d’une longue étendue d’eau. Optimal lors des étés caniculaires, mais également lors des printemps gelés.  Ce domaine est très réputé pour la qualité de ses terroirs aux sols composés de graves profondes sur sous-sol d’argile. Globalement, cela permet d’obtenir un drainage 100% naturel, qui va offrir à la vigne une alimentation hydrique lente et régulière grâce à la réserve d’eau constituée en sous-sol.


Acheter un grand millésime de Montrose sur le site


 

L’équipe du Château Montrose

equipe chateau montrose

C’est en 2006 que la famille Bouygues rachète le domaine. Martin et Olivier Bouygues lancent alors un programme qui a pour but de rénover le Château et le terroir, avec des finalités environnementales très rigoureuse. Les propriétaires souhaitent avant tout préserver les richesses naturelles de Montrose, perpétuer la qualité et la splendeur de ce Grand Cru de St-Estèphe. Le but étant d’arriver à un haut-niveau de vin, créer un modèle en matière de technique viti-vinicole et de développement durable.

Lors de l’année 2012, le domaine est dirigé par Hervé Berland, ex directeur général de Baron Philippe de Rothschild. Le Château Montrose compte plus de 68 collaborateurs en partant de la vigne jusqu’au chai. Ceux-ci partagent chaque jour leur passion et pratiquent leur métier avec détemrination. Ici, la philosophie de travail est dans le coeur et les mains de chacun: le respect du terroir et la recherche de l’excellence.

Pour faire respecter cette priorité, les équipes effectuent un travail minutieux de la terre, une vendange parcellaire très précise et un assemblage des meilleurs élèves de la récolte pour obtenir un grand vin, le Château Montrose.

 

Les vins du Château Montrose

Le château produit des vins tanniques, structurés, avec l’élégance et la finesse d’un grand cru classé. Lors de son vieillissement, le vin développe un bouquet complexe et très délicat. Il se caractérise par une capacité de garde exceptionnelle.

Achat chateau montrose au meilleur prix aoc saint estephe


 

Meilleurs millésimes du Château Montrose

Le grand vin du Château Montrose est issu d’une sélection de première main. La rigueur et l’exigence des vignerons à chaque étape de la production permet d’obtenir un élixir digne de son nom. Un second grand cru de Saint-Estèphe authentique avec le grand Cabernet-Sauvignon. Il est structuré, tannique, mais avec toute la finesse et l’élégance d’un Grand Cru Classé. C’est un grand vin de garde qui se développe en vieillissant avec un bouquet délicat et d’une grande complexité. Certains millésimes sont considérés comme des vins légendaires (1921-1929-1982-1990-2009).

Les meilleurs millésimes de Château Montrose selon Robert Parker and “The Wine Advocate” :

achat chateau montrose au meilleur prix

Château Montrose 1989 – 100/100 Robert Parker

Dégustation de Neal Martin en janvier 2017 :

“Pendant de nombreuses années, j’ai soutenu avec véhémence que le Montrose 1989 est un vin de référence pour le domaine. Après l’avoir goûté plusieurs fois au cours des derniers mois, je n’ai jamais trouvé une seule occasion de modifier cette vision. Dégusté à la verticale à Londres, il continue à briller, n’ayant jamais perdu de son lustre ces dernières années. C’est un assemblage de 65% de Cabernet Sauvignon, 25% de Merlot et 10% de Cabernet Franc qui a été cueilli du 11 au 28 septembre. De couleur lucide, les arômes ne retiennent pas la mûre vibrante, la myrtille et la truffe noire, des notes de sous-bois, avec une précision sensationnelle que peu peuvent égaler dans ce millésime (en effet, sa précision lui confère une touche de modernité “est maintenant plus commun à travers Bordeaux). La bouche est brillamment équilibrée par des tanins filigranés. Il y a une épine dorsale merveilleuse ici, extrêmement frais et élastique, cristallin même avec un détail exceptionnel, une finale riche en minéraux qui persiste en bouche. Difficile à blâmer, c’est peut-être le plus grand Montrose de 1989 que j’ai goûté, et ne souhaitant certainement rien enlever au Montrose 1990 que j’ai goûté aux côtés, le 1989 est maintenant celui que je choisirais. Est-ce le plus grand Saint Estèphe des années 1980? Je le mettrais parmi les cinq premiers Bordeaux des années 1980.”

 

Château Montrose 1990 – 100/100 Robert Parker

Dégustation de Neal Martin en janvier 2017 :

“Le Montrose 1990 est un assemblage de 64% de Cabernet Sauvignon, 32% de Merlot et 4% de Cabernet Franc (presque identique au Montrose de 1989) et cueilli entre le 14 septembre et le 3 octobre. Il a une réputation formidable et pendant des années il a éclipsé le 1989. Cela dit, il est bien connu qu’il y a des incidences de brettanomyces qui compromettent certaines bouteilles et la seule bouteille à Londres a montré juste une teinture de ceci. Il méritait toujours un score de 97/100, bien qu’il ait seulement servi à souligner la délimitation éthérée de 1989. Puis littéralement quelques jours plus tard. J’ai été servi aveugle un magnum de 1990 Montrose au Cap, qui avait été acheté à la libération et stocké dans des conditions parfaites. Maintenant, voici la vraie affaire, libre de toute infection, un Saint-Estèphe royal. Il montre approximativement la même évolution que le 1989 dans la bouteille, mais sans surprise a montré moins de brique dans le format de magnum. Le bouquet est coupé d’un tissu différent du 1989 et témoigne de ce millésime chaleureux: hickory, girofle, sous-bois et fenouil sauvage, plus tard des senteurs de garrigue et de terre cuite, les deux dernières plus prononcées sur le format de bouteille comparé au magnum juvénile. La bouche est corsée et puissante, mais l’équilibre est parfait, un équilibre de type ballerine avec la structure du pont Forth. C’est un Montrose multicouche qui offre une longueur énorme, fraîche et vibrante avec le magnum qui montre une minéralité tangible et une tension qui s’épanouit sur le crescendo d’une finale – une fanfare pour Saint Estèphe dans toute sa splendeur. S’améliorant tout le temps dans le verre, cet exemple de 1990 Montrose est un privilège à voir. On peut spéculer sur le fait que les formats plus grands sont un pari «plus sûr» en termes d’expérience de ce mastodonte sans aucun brettanomyces. Peut-être. Cependant, si vous rencontrez le Montrose 1990 comme ça, vous êtes en présence d’un roi.”

 

Château Montrose 2010 – 99/100 Robert Parker

Dégustation de Neal Martin en juin 2016 :

“Dégusté à Londres, le Montrose 2010 a été le millésime le plus jeune de 115 ans, mais il est indéniablement l’un des meilleurs. C’est un assemblage de 53% de Cabernet Sauvignon, 37% de Merlot, 9% de Cabernet Franc et 1% de Petit Verdot cueillis du 27 septembre au 15 octobre. Profonde, de couleur presque opaque, il présente un nez très serré et saisissant de mûre, de myrtille, de violette écrasée et de graphite, le tout avec une délinéation assez brillante. La bouche est moyennement corsée et charnue, pleine de fruits, grippée comme beaucoup de 2010 avec une finale structurée, masculine et tannique qui vous éloignera encore 10-15 ans. Cependant, il est encore possible d’admirer la pureté et la délinéation de ce Montrose à long terme, un vin qui vient avec une cave obligatoire. La patience sera grassement récompensée. Combien de temps pouvez-vous attendre? Idéal à partir de 2030, il pourra se développer jusqu’en 2080.”

Château Montrose 2016 – 97-99/100 Robert Parker

Dégustation de Neal Martin le 28 avril 2017 :

“Le Montrose 2016 est un assemblage de 68% de Cabernet Sauvignon, 25% de Merlot et 7% de Cabernet Franc (pas de Petit Verdot cette année) cueillis entre le 23 septembre et le 14 octobre dans 60% de fuits neufs. Il est un bouquet très sophistiqué de mûre, de briary, une touche de fruits bleus et de violettes. Quelquefois ce Saint Estèphe peut être un peu houleux en primeur, mais c’est certainement plus expressif, en conservant une très fine délimitation et précision, se déployant à chaque tourbillon du verre et révélant une influence cachée graphite / marine. La bouche est très fraîche à l’entrée. La première facette de ce vin qui vous frappe est la fraîcheur qui dure le début à la fin. Il s’agit d’une vie animée et vivante qui commence dans une mode presque discrète mais qui a été construite dans le bouche pour ce qui est presque une finition sensuelle, pas un descripteur souvent appliqué à Montrose. C’est une année 2016 d’une beauté désarmante et envoûtante, extrêmement longue et dont l’arrière-goût dure deux ou trois minutes. À boire à partir de 2026, mais il pourra se développer jusqu’en 2060.”

 

Château Montrose 2009 – 98/100 Robert Parker

Dégustation de Neal Martin en septembre 2016 :

“Dégusté au château, le Montrose 2009 est un assemblage de 65% de Cabernet Sauvignon, 29% de Merlot, 5% de Cabernet Franc et 1% de Petit Verdot cueillis entre le 17 septembre et le 5 octobre. Il a un bouquet très puissant et opulent qui est irrésistible, des pastilles de cassis, de cèdre, de violette et un soupçon de gousse de vanille. La bouche est corsée, puissante, adhérente dans la bouche avec des couches de fruits noirs entrelacées de goudron et de poivre blanc. C’est un Montrose dense, capiteux comme aucun autre millésime avec une finale épicée et réfléchie qui persiste longtemps dans la bouche. Presque vous frappe latéralement! C’est immense. À déguster à partir de 2020 jusqu’en 2060.”

 

Les Vins du Domaine du Château Montrose disponibles à l’achat 

DÉCOUVRIR NOS CHÂTEAU MONTROSE

Sur le même sujet

Laissez un commentaire