Les vins de Loire se caractérisent avant tout par la richesse de leur diversité. Du bord de l’Atlantique au cœur du bassin parisien, les particularités du terroirs leur procurent de la finesse, et une fraîcheur cristalline. À l’origine de ces vins, il y a différentes variétés de cépages. Et pas n’importe lesquels, tous les cépages de France sont issus d’une même variété de vigne : la Vitis Vinifera. Pour y voir plus clair parmi tous les cépages français, notre guide des cépages et terroir vous offre un gros plan sur les différents cépages du pays du Val de Loire.

> Accéder aux ventes des plus beaux domaine de Loire <

Quels sont les cépages des vins blancs de Loire ?

La plupart des cépages blancs du Val de Loire sont vinifiés en sec, demi-sec et doux, et représente 41 % de la production viticole de la région.

  • Le Sauvignon Blanc : c’est le cépage du Pouilly Fumé, fragile et difficile à récolter, il a longtemps été boudé par les viticulteurs. Aujourd’hui, grâce aux progrès de la viticulture et ses arômes originaux, le cépage Sauvignon est le deuxième cépage planté en Val de Loire, principalement dans le Centre et la Touraine. Fruité, avec un raisin acide qui apporte de la fraîcheur, le Pouilly Fumé et son cépage, offrent un bouquet aromatique aux nuances végétales d’herbacé, de citron, et de chèvrefeuille. Choix parfait pour déguster un fromage de chèvre, de Valençay ou de Chavignol, spécialité du pays.
  • Le Chenin Blanc : le cépage Chenin, aux grappes moyennes et compactes, est cultivé dans la région d’Anjou et de Tours. Il se plaît particulièrement sur les sols de craies, ces mêmes roches calcaires ayant servi à la construction des châteaux de la Loire. Aujourd’hui, la région offre une étonnante palette de vins au cépage Chenin Blanc : sec, liquoreux, effervescents ainsi que les grands moelleux du Val de Loire. On peut y découvrir une palette aromatique aux dominances fruitées de pomme golden, de pêche, et de coing.
  • Le Chardonnay : le Chardonnay est, à l’instar de son confrère, originaire de Bourgogne. Connu comme l’un des principaux cépages AOC du Val de Loire, il est cultivé sur les sols pauvres et argilo-siliceux de la Touraine, d’Anjou et de Saumur. Son potentiel qualitatif élevé, lui permets de participer à l’élaboration du Crémant de Loire, du Saumur Brut, et du champagne Dom Pérignon. Il offre des vins équilibrés, amples, aux arômes puissantes et fruités : pomme verte, citron, pêche, etc.
  • Le Melon de Bourgogne : grappes compactes aux petites baies jaunes, ce cépage a été introduit dans le pays nantais, par des moines au XVIe siècle. Peu cultivé dans sa région d’origine, c’est toutefois le cépage le plus répandu dans le Val de Loire, faisant principalement parti de l’encépagement du Muscadet. Le Melon de Bourgogne donne des vins secs, d’une agréable fraîcheur, aux arômes légers de citron, de pamplemousse et d’amandes vertes. Avec une belle onctuosité en bouche et son acidité naturelle, il accompagnera à merveille vos plateaux de fruits de mer !

 

Quels sont les cépages des vins rouges de Loire ?

La production de vins rouges représente seulement 21 % de la production viticole de la région. De très prestigieux vins rouges sont présents dans La Loire avec les grandes appellations : Saumur, Saumur Champigny, Bourgueil, Chinon, Sancerre. Ici, le rosé est roi, avec une production totale de 23 %.

  • Le Cabernet Franc : Originaire du Pays-Basque espagnol, il aurait été rapporté XIe siècle, par des pèlerins au retour de Saint-Jacques de Compostelle. Aujourd’hui cultivé en Touraine, le Cabernet Franc se distingue par sa finesse aromatique aux notes végétales (cassis, framboise, herbe) et sa bonne aptitude au vieillissement. C’est le premier cépage du Saumur-Champigny, suivi du Cabernet-Sauvignon et du Pineau d’Aunis, les deux derniers servant principalement à l’assemblage. N’oublions pas non plus qu’il est le cépage principal du vin de Bourgueil !
  • Le Gamay : ce cépage, apparu au XIVe siècle, est pourvu de grappes aux baies juteuses à la pellicule fine, qui donne des vins peu colorés, et peu tanniques. Le Gamay est un cépage noir à jus blanc, qui propose des arômes originaux de cerise, de poivre, et de banane, utilisé principalement dans la composition de vins rosés.
  • Le Pinot Noir : de Bourgogne d’origine, on le retrouve aujourd’hui dans l’est de la Touraine. Le Pinot Noir est un cépage qui s’adapte à tous les climats et qui se plaît grandement sur les sols calcaires. Raisin à pellicule fine, il donne des vins peu tannique avec des robes de belles couleurs, mais peu intense. Vinifié sans sa peau, ce cépage donne des vins comme le Sancerre blanc, de couleur vert-or pâle. Ensuite, grâce à une macération limitée dans le temps, on obtient un vin rosé, sec et fin, à la robe soutenue. Les vins rouge, eux, ont une belle robe couleur cerise. Le cépage du Sancerre offre des vins aux arômes de fraise, framboise, et fougère, avant d’évoluer vers des notes de cuir et de sous-bois en vieillissant.
  • Le Grolleau : le dernier est originaire de Touraine, et, est le quatrième cépage rouge le plus planté dans le Val de Loire. Communément vinifié en rosé, il fait partie de l’encépagement du Crémant de Loire, du Rosé de Loire et d’Anjou. Il permet l’élaboration de vins gouleyants, souple, à la faible coloration et aux arômes de fruits (abricot, pêche, fraise…).

Accéder aux ventes des plus beaux domaine de Loire <

Sur le même sujet

Laissez un commentaire