Le guide du chateau lynch bages

Bienvenue sur notre guide du Château Lynch Bages. Retrouvez toutes les informations essentielles sur ce grand cru de Pauillac : les plus grands millésimes, l’historique et l’époque moderne de Lynch Bages. Découvrez également les grands millésimes de Château Lynch Bages sur notre site.

 

> Voir nos vins de Lynch Bages en stock

 

TOP 10 des meilleurs millésimes du Château Lynch Bages

Bouteille de Lynch Bages

Le plus grand et le plus corsé des millésimes (avec le 2000). Il a atteint un degré de maturité incroyable et se caractérise par un nez sublime de cassis, de cèdre, d’herbes et d’épices. Un vin voluptueux, riche, intense, d’une superbe pureté, avec des notes importantes de fruits, de glycérine et de douceur. À boire jusqu’en 2026.


Une robe grenat/pourpre. Des notes prononcées de cassis, de cerises enrobées de chocolat, de mûres et de menthe, soutenues par des odeurs de garrigue, de terre et de tapenade. Mi-corsé et merveilleusement concentré. Ce vin est généreux en fruit avec des tanins fermes, mûrs et granuleux. Des nuances de poivre, de cannelle et de clou de girofle en finale. Vraiment, un millésime légendaire.


  • Lynch Bages 2018

De couleur violette très foncée. Le nez est plutôt timide au début, ce vin est encore jeune. Il offre des notes de cassis, de cerises noires et de prunes. On retrouve également des roses rouges, boîte à cigares, de l’encens, cardamome, des olives noires, toasts et viandes fumées. Corsé avec une base solide de tanins très fermes, très mûrs et granuleux. Une superbe fraîcheur soutenant les généreuses couches de fruits noirs.


Le 2000 a couleur pourpre, révèle un bouquet florissant de mûres, de cassis, de graphite et d’encre de stylo. Corsé avec des tanins veloutés qui se sont magnifiquement ouvert au cours des quinze dernières années. Ce vin est encore adolescent, mais il présente une pureté, une texture, une sensation en bouche et une puissance admirable, associée à l’élégance. Un des meilleurs Lynch Bages, à boire jusqu’en 2035 environ.


  • Lynch Bages 2010

Un vin tout à fait brillant qui rappelle quelque peu le 1989. Jean-Charles Cazes, qui a succédé à son père il y a plusieurs années, a produit un magnifique vin à la crème classique. Cassis mélangée avec des notes de fumée, du graphite et des fleurs printanières. C’est un Lynch Bages massif, corsé et très digne de 1989, avec une puissance remarquable, des tanins chargés, une concentration et une précision extraordinaires. À boire au cours des trois prochaines décennies.


  • Lynch Bages 2009

Le Lynch Bages 2009 détient une couleur grena. Un vin profond qui est parfumé de crème de cassis, de tarte aux mûres et de prunes cuites au four, avec une boîte de chocolat, d’encens et des notes de sous-bois, ainsi que de feuilles de laurier. Mi-corsé à corsé, tendu et bien soutenu en bouche. Il a une texture ferme, granuleuse et une épine dorsale d’une grande vivacité qui termine sur une belle finale.


C’est un vin si consistant… Un Pauillac qui ne vous déçoit jamais. Il continue de porter un nez relativement arriéré de mûre et de cèdre, de graphite un peu plus accentué. Les arômes ronronnent comme une Bentley. La bouche est très bien définie avec une structure rigide, une acidité bien jugée, des notes de châtaigne et de viande cuite. On retrouve des notes secondaires sur la finale dense suggérant un long plateau de dégustation. Quel vin prodigieux de Jean-Michel Cazes!


Le nez est impressionnant. Avec du goudron fondu, une touche de menthe poivrée et des fruits noirs délimités qui semblent gagner en intensité à chaque moment qui passe dans le verre. Étrangement, ces notes secondaires de laurier et d’herbes séchées font place à des parfums plus primitifs dérivés de fruits avec aération ! La bouche ne déçoit pas. Mi-corsé, tanins bien définis et une acidité extrêmement bien jugée. Ce Lynch-Bages est tout à fait équilibré. Des notes de truffe noire et de bois de santal se dévoilent vers la finale. Une finale qui est d’ailleurs d’une pureté désarmante et d’une grande persistance.


  • Lynch Bages 1961

Encore un vin spectaculaire, le 1961 défie la mortalité. Il est à son apogée depuis près de 15 ans, mais il ne montre aucun signe de perte de fruit, ni de dessèchement. La robe est grenat foncé avec des lueurs orangées / ambrées sur le bord. Le bouquet est profond , on retrouve des notes douces de fruits secs, d’herbes, de tabac, de fumée et de viandes rôties sont suivies par un vin opulent, épais, presque visqueux, avec un taux élevé de glycérine, de fruits mûrs et de confiture. Vous remarquerez l’étonnante souplesse. On ne sait pas combien de temps encore cette 1961 gardera sa magie, mais c’est toujours une merveille.

 



L’histoire du Château Lynch Bages

Lynch Bages détient une longue histoire à Bordeaux. Le château tire son nom de la région, “Bages”. Le vignoble de ce qui allait devenir Lynch Bages a été créé, puis étendu, par la famille Dejean qui l’a vendue en 1728 à Pierre Drouillard. En 1749, Drouillard légua le domaine à sa fille Elizabeth, épouse de Thomas Lynch. C’est ainsi que le domaine a fini par appartenir à la famille Lynch, où il est resté 75 ans et a inspiré le nom Lynch Bages. Cependant, il n’était pas toujours connu sous ce nom. Pendant un certain temps, les vins ont été vendus sous le nom de Jurine Bages. En effet, lorsque le domaine est rentré dans le classement du Médoc de 1855, les vins se vendaient sous le nom de Château Jurine Bages. La propriété appartenait à l’époque à un marchand de vin suisse, Sébastien Jurine.

En 1862, la propriété fut vendue aux frères Cayrou qui restaurèrent le nom du domaine en le transformant en Château Lynch-Bages en l’honneur de la famille Lynch. Vers 1870, Lou Janou Cazes et son épouse Angélique habitaient à Pauillac, près du Château Pichon Longueville Baron. C’est ici que naquit Jean-Charles Cazes, le deuxième fils du couple, en 1877.

Dans les années 1930, Jean-Charles Cazes, qui était déjà responsable des Ormes-de-Pez à Saint-Estèphe, accepta de louer les vignes de Lynch Bages. Cet accord de reprise de Lynch Bages a été bénéfique à la fois pour le propriétaire et pour l’énergique Jean Charles Cazes, car le vignoble était devenu délabré et nécessitait une replantation coûteuse, qui était trop chère pour le propriétaire de l’époque. Mais pour Cazes, cela représentait une opportunité, car il avait le temps et la capacité de gérer Lynch Bages, mais il manquait de fonds pour acheter le vignoble. Jean-Charles Cazes a finalement acheté les deux propriétés à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Lynch Bages et Les-Ormes-de-Pez sont depuis dirigés par la famille Cazes.


L’époque moderne du Château Lynch Bages

Vers 1970, ils agrandissent leur vignoble en achetant des terres à Haut-Bages Averous et à Saussus. À la fin des années 1990, leur exploitation atteignait presque 100 hectares de vigne. Jean-Michel Cazes, qui avait travaillé comme ingénieur à Paris, a rejoint le commerce du vin en 1973. En peu de temps, Jean Michel Cazes a tout modernisé à Lynch Bages : nouvelle cuverie, isolation des bâtiments, nouvelles technologies et nouveaux équipements. Il construisit des caves de stockage, restaura les aires de chargement et les chais au cours des quinze années suivantes. Lynch Bages est l’une des marques les plus populaires et les plus prisées du vin de Bordeaux aujourd’hui grâce aux efforts inlassables de Jean Michel Cazes.

Le Saviez-Vous ? En 1985, Lynch Bages devint le premier vin envoyé dans l’espace lorsqu’un astronaute français emporta avec lui une bouteille de Lynch Bages de 1975 dans le cadre du vol spatial américano-français !

À partir de 1987, Jean-Michel Cazes a rejoint l’équipe de la compagnie d’assurances AXA, qui souhaitait constituer un portefeuille d’investissements en vignobles de qualité dans le Médoc, Pomerol, Sauternes, au Portugal et en Hongrie.

Jean-Michel Cazes a été nommé directeur de la division des vins et de tous les domaines, y compris, bien sûr, le voisin Château Pichon Baron. Ce fut une période chargée pour Jean-Michel Cazes. En juin 1989, les nouvelles installations de vinification de Lynch Bages ont été inaugurées juste à temps pour accueillir l’un des meilleurs millésimes jamais produits par Lynch Bages. En 1990, le domaine commence à produire du vin blanc, Le Blanc de Lynch Bages. En 2001, l’entreprise familiale Cazes a acheté des vignobles dans la vallée du Rhône , dans l’appellation Languedoc, ainsi qu’en Australie et au Portugal. Ils ont ajouté à leurs acquis quelques années plus tard un vignoble à Châteauneuf du Pape. En 2006, Jean-Charles Cazes a pris la direction du Château Lynch Bages. Jean-Michel Cazes continue de diriger la division vin et tourisme des activités de la famille. En raison de sa promotion constante sur le marché asiatique, le Château Lynch Bages reste l’une des marques les plus puissantes du vin en Asie, en particulier en Chine.

En 2017, le Château Lynch Bages a entamé une rénovation et une modernisation en profondeur, en mettant l’accent sur la vinification et les installations techniques. Le projet, dirigé par les célèbres architectes Chien Chung Pei et Li Chung Pei, sont les fils du célèbre architecte qui a conçu la pyramide de verre du Louvre à Paris, ainsi que de plusieurs autres bâtiments importants. Les nouvelles caves comprendront un toit en verre, des terrasses offrant une vue à 360 degrés et des espaces de réception et des bureaux entièrement modernisés. L’année 2017 est une grande année de changement et d’investissement pour la famille Cazes. En mars 2017, ils ont acheté le château Haut Batailley à Françoise Des Brest-Borie, donnant à la famille Cazes plus de 120 hectares de vignes classées de 1855 à Pauillac!

Commander un Château Lynch Bages

Sur le même sujet

Laissez un commentaire