Nous allons vous parler du Château de St Cosme, un autre domaine du châteauneuf-du-pape avec une histoire d’un genre unique. Il se situe au cœur de l’appellation Gigondas et le lieu de vinification Gallo-Romain regorge de cuvées de fermentations taillées dans le rocher et dans un état impeccable. Ils renvoient au vécu des proches ancêtres les gallo-romains. La famille a racheté ce domaine en 1490 et à vu passer 15 générations de vignerons. Les vieilles vignes de 22 ha âgés de 60 ans donnent de petits rendements. Ce terroir est une mosaïque géologique en rapport au grand bouleversement des Dentelles de Montmirail. Il est ancré dans un climat froid et tardif. Dans cet article, je vous détaillerais l’histoire de ce château, ainsi que le détail de ces meilleures cuvées.

> Les Guides des domaines viticoles partenaires

 

Historique du Château de St Cosme :

La chapelle de Saint Cosme, localisée au cœur du vignoble est une pépite d’art roman. Elle a été construite au XIème et XIIème siècle et fait ressortir la simplicité des lignes, la sobriété et l’équilibre des volumes. Elle apporte au vignoble une onde positive et renvoie une atmosphère paisible. Au cours de l’année 1972, Henri Barruol était persuadé de l’intérêt pour la viticulture biologique. Selon lui, cette méthode permettait de respecter l’équilibre des vignes, produire les meilleures vignes, et défendre l’écosystème du vallon de Saint Cosme. Il commercialisait son Gigondas en tonneaux, à des négociants. Les enfants continuent le travail de leur père. Aucun produit chimique n’est utilisé pour préserver les vignes.  En 1997, un négoce que l’on peut nommé “Négoce-Vigneron“, à remarqué pendant son voyage dans le Rhône que les grands terroirs n’étaient pas entretenus à leur juste valeur. Ces lieux lui ont donné envie d’être un négociant à l’ancienne, ce qui signifie rentrer dans la pratique de ce métier avec une attitude de vigneron. Pour lui, ce métier était de : Rechercher de l’esprit dans les terroirs et les vignes, travailler méticuleusement sur de petites cuvées, cheminer avec des vignerons qui aiment leur métier, transporter les vins en fûts pour ne pas les abîmer. Les travaux se font de façon manuelle à St Cosme, avec une vinification des vins pour laisser parler les terroirs et donner aux vins de l’équilibre et de la personnalité. Ils doivent être capables de vieillir.

Les grandes cuvées du Château:

 

  • Cuvée Gigondas St Cosme :

 

Cette cuvée peut se boire entre 2021 et 2030. L’assemblage est constitué de 70 % de grenache, 15 % de mourvèdre, 14 % de syrah et 1 % de cinsault le tout dans une combinaison de chêne neuf et usagé, avec 30 % du volume élevé en béton. Il est corsé, généreux, rond et souple sans aucune rugosité pour retenir le flux d’asphalte, de framboises rouges et de cerises noires sur le palais. La concentration est ample, mais pas excessive, c’est un beau Gigondas qui peut se déguster pendant la prochaine décennie. L’élevage se fait pendant 12 mois en 20 % en pièces neuves, 50 % en pièces de 1 à 4 vins – 30 % en cuve béton. Il y a une précision et une variabilité dans cette cuvée ce qui est évident puisque le terroir est un pédigré élevé. C’est un millésime de grande finesse toujours en grande forme. La mise en bouteille se fait sans filtration.

  • Cuvée Gigondas le poste St Cosme :

Cette cuvée rassemble une complexité considérable en plus d’une intensité incroyable et une touche séduisante de souplesse sans sacrifier la longueur ou la concentration. On remarque une touche d’arôme de violette et d’anis qui accentuent les prunes et les cerises noires au nez. La bouche est corsée et veloutée dans sa texture avec une longue finale soyeuse qui se replie sur des notes de réglisse salée. Elle provient des vieilles vignes de grenaches complantées et la vendange est entière. Les vieilles bouteilles de Poste, avec leur arôme de goudron et leur texture aérienne sont semblables à des Barolo. Elle a parfois une version saline et soyeuse du Poste. Dans sa jeunesse, elle s’exprime bien, et dévoile un caractère presque bourguignon.

  • Cuvée Gigondas le Claux St Cosme:

 

Provenant d’une seule parcelle de grenache vieille vigne, cette cuvée est un mélange de fûts neufs datant de un à deux ans. Il est corsé, riche et expansif et allie des notes de cerises noires, de roses, de thé noir et d’asphalte à de la vanille et des soupçons de boîte à cigares. Mûr, souple et velouté, c’est un exemple séduisant qui peut se garder pendant plusieurs années. Les vieilles grenaches sont complantés au lieu-dit ”Le Claux”. En 1870, le Claux est planté sur les premières portes greffes américains résistants au phylloxera, mais devrait être arraché à cause du vieillissement de la vigne. Aujourd’hui, le Claux est une vieille dame qui se porte bien et des complants sont faits chaque année. Il se dévoile sur un registre habituel de goudron, de suie et de mûre ce qui fait rappeler automatiquement le registre aromatique d’un bon Barolo.

  • Cuvée Gigondas Hominis Fides St Cosme :

Cette cuvée a apporté un énorme succès pour l’équipe du domaine. Elle abore des notes complexes de roses, de terre poussiéreuse, de boites à cigares, d’asphalte et de fruits noirs. Les prunes et les cerises noires s’étendent sur le palais corsé, balayant en vagues souples de saveur sans jamais devenir envahissantes, soutenues par des notes de poivre concassé et d’anis, puis finissant dans des piscines soyeuses de saveur persistante. Ce sont de très vieux grenaches complantés sur des sables calcaires du Miocène au lieu-dit « Hominis Fides » Dès les années 1960, le père avait remarqué la particularité de ce lieu-dit. Quelque soit le millésime, Hominis Fides, a été l’un des meilleurs lieux dits. Dans cette cuvée, les tannins atteignent la finesse avec une telle facilité que ça en devient déconcertante.

  • Cuvée Gigondas les deux Albions :

Il est composé de grenache avec des portions de mourvèdre et de syrah. L’élevage a été faite dans des cuves en bois et en béton. Le nez est marqué par des cerises noires et les myrtilles, ramassant des notes de garrigue et d’olives noires en cours de route. Mi-corsé à corsé, cossu et expansif, il devient presque velouté en final. Cette cuvée est compacte et un peu tannique, les cerises et les épices séchées donnent beaucoup de saveur à ce millésime qui devrait être encore meilleur dans des 5-6 prochaines années. L’élevage a été fait en cuve bois (tronconique) et en cuve bétons. Cette cuvée est une commémoration du potentiel sans limites des côtes du Rhône méridionales. Il est toujours très bon de le déguster dans sa vieillesse. Cette cuvée s’exprime avec intensité et profondeur sur des notes de petits fruits rouges, et se marient aux arômes floraux de pivoine et autre violette.

On espère que cet article sur ce domaine à l’histoire unique, qu’est le château de St Cosme vous aura intéressé, n’hésitez pas à faire un tour sur nos autres articles, pour découvrir les autres domaine viticoles.

 

> Bouteilles de Château de St Cosme en stock

Laissez un commentaire