Clos du caillou-Presentation-cuvees

Aujourd’hui, nous allons vous parler de l’un de nos domaines partenaires : le Clos du Caillou dirigé par la famille Vacheron depuis 1956. Je vous raconterais dans cet article l’histoire de cette maison, mais également le détail des plus belles cuvées. C’est une célébrité de Châteauneuf du Pape que tout amateur de grand vin doit connaître (et déguster !).

 > Vins du Clos du Caillou au meilleur prix et en stock

 

Présentation du domaine

Ce domaine est localisé sur des galets roulés en coteaux, avec des sols de sables avec les plantations qui ont été cultivées dans les années 1950. Il a toujours un âge qui incite au respect. À partir de 1895, où le clos était surtout connu comme une réserve de chasse, on retrouvait les chasseurs des alentours qui partageaient la même passion. C’est grâce à l’ingénieur Elie Dussand, collaborateur de Ferdinand de Lesseps (le concepteur du canal de Suez et pionnier du canal de Panama) qui décida de mettre en place le bâtiment Le Bassin pour fournir à son tour à la ville de Courthézon des approvisionnements en eau pendant plusieurs décennies. Il est constitué d’un forage de 700 mètres de profondeur. Il est tellement satisfait de cet endroit qu’il prend la décision de construire une cave souterraine, creusée dans le safre sous forme de galerie où sont élevés les vins du domaine dans des températures idéales. Au cours de l’année 1955, Paul Pouizin prend la décision de s’acquérir un domaine et d’emménager son fils Claude âgé de seulement 20 ans. Au fil des années, Claude et sa femme se lancent dans le travail du terroir même s’ils étaient à l’époque très critiqués dans le village. Au fils du temps, le vignoble compte 9 hectares en appellation Châteauneuf-du-Pape et 45 hectares en appellation Côtes du Rhône. Son assiduité au travail a permis aux vignes de donner naissance 50 ans plus tard à des cuvées de prestige. Il commercialise ses premières bouteilles en 1970. Quant à Colette, elle s’investit dans la vente du caveau de dégustation afin de faire découvrir aux gens les pépites du lieu. En 1980, les premières bouteilles sont exportées à l’étranger où le succès se fait remarquer. À l’âge de 61 ans, Claude prend sa retraite et laisse la succession à une de ces filles Sylvie, la cadette avec son mari Jean-Denis Vacheron, fils de Jean-Louis et Marie-Claire Vacheron, vignerons à Sancerre ; le couple se lance comme défi de déménager les terres Sancerroises pour reprendre le Clos du Caillou et concevoir de grands vins. En 2010, le domaine est converti en agriculture biologique.

 

La nouvelle ère du domaine

Grâce au travail de Sylvie et Bruno, le domaine se transforme en agriculture biologique en 2010. En avril 2020, le Clos du Caillou rachète le domaine Panisse, une propriété viticole exceptionnelle située à seulement 2 kilomètres du Clos du Caillou. Revendu, elle compte 6,5 hectares de Châteauneuf-du-Pape sur des terroirs à dominante sableuse. Ce vignoble est constitué de cépages traditionnels de Châteauneuf-du-Pape : Grenache, Syrah, Mourvèdre, ainsi que de vieux Cinsault de 1950 dont certains Grenache plantés en 1924. Ils se lancent dans la conversion en agriculture biologique et en biodynamie. Le potentiel de ce vignoble est immense.

 

Les cuvées du domaine

 

  • CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Le Tradition Rouge :

L’âge moyen des vignes est de 30 ans. L’assemblage est constitué de 70 % de Grenache, 15 % de Mourvèdre et 15 % de Syrah. Les sols sont constitués de sable et de safres, qui sont issus de parcelles des terroirs des « Cassanets » et des « Bédines ». Les vendanges se font à la main avec tri à la vigne et a la cave. L’éraflage est réalisé à 100 %, puis la fermentation en cuves bétons avec des levures indigènes. Le pigeage et délestage sont fait durant toute la macération du raisin pendant 29 jours. L’élevage se fait pendant 14 mois en foudre. Le vin aborde une couleur «rouge grenat » aux reflets encre de Chine. Le nez est très puissant, dominé par des arômes de fruits rouges et cerises écrasées avec des notes d’épices et de réglisse, de Zan à la violette accompagnées par des notes de poivre. Il présente une très belle longueur en bouche. Il peut s’accompagner avec un porc au caramel, un pigeon farci en cocotte et un filet de bœuf.

 

  • CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Les Safres :

L’âge moyen des vignes est de 65 ans. L’assemblage est constitué de 75 % de Grenache et 25 % de Mourvèdre. Il donne un rendement de 25 hl/ha. Les sols sont composés de sable et de safres (sable compactés) sur le lieu-dit ”Les Bédines” donnant au vin finesse et souplesse. La vendange est manuelle avec tri à la vigne, puis en cave, l’éraflage se fait à 100 %. la co-fermentation en béton par des levures indigènes. Les remontages et délestages sont effectués pendant toute la période de macération du raisin, c’est-à-dire pendant 45 jours. L’élevage se fait en 75 % en foudres et 25 % en demi-muids pendant 14 mois. La robe est rouge violine aux reflets d’encre de Chine. Le nez est subtil et élégant aux arômes de mûres sauvages, fraises des bois, myrtilles sauvages associées à des bâtons de réglisse et de  tabac frais. La bouche est onctueuse et soyeuse avec des tanins veloutés, des arômes fondus de liqueur de prunes crémeuses, de poires infusées, mais aussi de gelées de groseilles. Il peut s’accompagner avec une tajine d’agneaux aux épices douces.

 

  • CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Les Safres blancs :

L’assemblage est constitué de 40 % de Grenache blanc, 30 % de Roussanne et 30 % de Clairette. L’âge moyen des vignes est de 40 ans. L’élevage se fait en barrique pendant 4 mois. La robe est dorée, aux reflets jonquilles, le vin est brillant et d’une belle limpidité. Les arômes sont discrets et élégants : fruits blancs, pommes et poires anciennes, pêches, roses, notes caramélisées et épicés de cumin, nigelle noire, bâton de réglisse et ananas confits caractérisés des Roussannes. La bouche est aussi large que longue aux notes miellées, fleur de sureau, gelées d’ananas, mais aussi des parfums de lavande et châtaigniers. La finale est salivante avec une minéralité persistante. Elle peut accompagner une langouste à l’oriental avec un ris de veau aux truffes.

 

  • CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE Les Quartz :

L’assemblage est constitué de 70 % de Grenache et 30 % de Syrah. Le rendement est de 21hl/ha et l’âge moyen des vignes est de 58 ans. La robe est rouge-sang aux reflets mauves / brillants. On remarque des notes de confiture à la fraise, garriguette, gelées de myrtes sauvages, mais aussi des notes de réglisse et de safran. En bouche, on remarque une onctuosité et un volume important, ainsi que des tannins soyeux. La bouche est intense sur des arômes de cerises noires, de sabayon,  de fruits rouges et de vanille avec des notes de genièvres sauvages. Il symbolise la générosité et la puissance des sols de galets roulés. Il peut s’accorder avec un rôti, un magret et des tagliatelles aux champignons.

 

  • CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE La Réserve :

L’âge moyen des vignes est de 68 ans. L’assemblage est constitué de 55% de Grenache et 45 % de mourvèdre avec un rendement de 18 hl/ha. L’élevage se fait à 88 % en demi-muids et 12 % en amphore pendant 14 mois. La robe est profonde aux reflets noirs, marquée par des nuances velours / mat. Le nez est fin et intense aux notes de fèves, de tonka et de cacao, avec des notes épicées de poivre de Sichuan, origan et des notes boisées de boîte à cigares. La bouche est onctueuse, marquée par des arômes comme le coing confit, ananas poêlés, fraise des bois, mûres. On retrouve également des notes de garrigues comme le thym et le romarin, en plus des notes de café et de chocolat noir. C’est un vin qui prouve toute sa complexité au fil de la dégustation. Il peut s’accorder avec une poularde farcie au foie gras et du lièvre à la royale.

 

Nous espérons que cet article sur l’histoire de la maison et des cuvées vous aura plu. Vous avez à présent toutes les clés en main pour choisir la cuvée qui vous fera le plus vibrer. En attendant, n’hésitez pas à retrouver nos autres articles sur nos domaines viticoles partenaires

> Tous les Guides de nos domaines partenaires

 

 

Site officiel du Clos du Caillou 

Laissez un commentaire