Guide-1960-millesime-vin

Le millésime 1960 est une année qui vous tient à cœur ? Il s’agit pour vous d’une année de naissance, d’une année de mariage ou tout autre symbole qui vous incite à vouloir offrir ou boire un vin de cette année ? Nous allons vous décrypter ce millésime afin de vous aider à acheter la bouteille qui conviendra le plus à votre besoin.

> Nos vins de 1960 en stock !

 

 

achat grand vin rare

 

  • Le Millésime 1960 à BORDEAUX

Nous sommes désolés pour les amateurs de Bordeaux, mais il faut être honnête, le millésime 1960 fait partie des millésimes assez difficiles à produire et à déguster. Et, pour en rajouter une couche, il se trouve entre deux grandes années qui sont 1959 et 1961.

Même si tout avait bien démarré dans la région, avec des mois d’Avril à Juin dans les standards de ce que l’on connaît  sur Bordeaux, c’est bien à partir du mois de Juillet que tout s’est gâté. Ce dernier fut très humide et froid, ce qui aura pour conséquence de vraiment ralentir l’évolution du raisin. Ensuite les mois d’Août et Septembre vont enregistrer beaucoup de pluie, ce qui sera dévastateur pour le vignoble. Après le retard de Juillet, essuyer des pluies comme celles-ci va définitivement condamner les raisins à produire des jus de faible qualité, dilués par l’eau et donc abondante.

Même si certaines propriétés effectueront un gros tri au moment des vendanges, les jus n’en restent pas mois peu concentrés. Il se dit que les vins les plus concentrés du millésime 1960 se situent sur la rive gauche de Bordeaux, avec un petit plus pour les vins de Pauillac et des Graves.

Si toutefois, vous désirez déguster des Bordeaux du millésime 1960, nous vous conseillons de les acheter en magnum. Le contenant favorisant le vieillissement comparé à la bouteille.

 

  • Le Millésime 1960 en BOURGOGNE

Le millésime 1960 est un millésime assez difficile en Bourgogne. Qu’il s’agisse des vins blancs ou des vins rouges, l’état général de la vigne n’aura pas permis aux vignerons de produire un millésime de grande qualité. Le début du cycle végétatif laissait pourtant croire à une année de qualité, mais c’est bien en été que le millésime 1960 a basculé du mauvais côté. Même s’il n’y a pas eu de grosses précipitations, le mois de Juillet fut plus froid que la normale, ce qui ralentit le développement de la vigne. Celui-ci fut suivi par deux mois compliqués, où l’humidité s’est installée dans le vignoble, favorisant la pourriture, les maladies, les coulures. Il est aussi à noter que dans le vignoble de Chablis, de fortes gelées dévastatrices auront eu raison d’une vigne affaiblie. Difficile donc pour les propriétaires de sortir un vin de grande qualité avec des raisins manquant de maturité. Un tri sévère sera obligatoire afin de préserver uniquement les raisins de grande qualité permettant de vinifier un jus sain. Malgré toutes ces difficultés, les vignerons qui auront le mieux travaillé dans les vignes et dans le chai pourront prétendre avoir produit un bon millésime. Il est vrai que les Bourgognes de 1960, sont maintenant très évolués et c’est donc un risque que d’ouvrir une bouteille de nos jours, mais à la mise en vente de cette année 1960, les vins était très aromatiques, droits avec une matière convenable.

 

  • Le Millésime 1960 en VALLEE DU RHÔNE

A l’image d’une bonne partie de la France, le millésime 1960 est une année médiocre sur la Vallée du Rhône. De fortes pluies se sont déversées sur le vignoble en continue durant l’été, avec quelques accalmies, mais pas assez longues pour donner une chance aux raisins de se développer. Que nous soyons au Nord, sur la partie Septentrionale ou au Sud avec la partie Méridionale, les vins enregistrent un fort taux d’humidité. Quelques appellations telles que, Châteauneuf du Pape ou encore Hermitage, tenteront de tirer leur épingle du jeu, mais sans trop de réussite.

De nos jours, nous pensons que malheureusement, plus aucun vin de l’année 1960 ne sont « dégustables » correctement, sans risquer d’être passés.

 

  • Le Millésime 1960 sur le reste de la France

Vous l’aurez compris, le millésime 1960 est un millésime moyen ou faible sur une très grande partie du vignoble Français. Peu de régions réussiront à produire des vins de bonne qualité car les fortes pluies juste avant les vendanges vont charger en eau les raisins, vont gonfler les récoltes, mais vont surtout diluer les raisins et leur donner une faible matière.

Cependant, une région peut être mise à l’honneur sur ce millésime 1960, il s’agit de la région du Roussillon, qui passera à travers certaines gouttes et réussira à avoir des vins un peu plus concentrés. Certains vins doux naturels auront réussi à atteindre leur maturité et auront profité d’un été frais pour ne pas être trop gorgés en sucre et donc en alcool.

 

Le meilleur vin français de 1960

🥂 99/100 Parker

Garde : 2015 – 2030
Dégustation par Neal Martin en 2015 : “Dégusté à la verticale de La Romanée au Domaine du Comte Liger-Belair. Le La Romanée Grand Cru 1962 a une histoire intéressante. Cette bouteille provient en fait d’un tonneau qui était un cadeau de mariage aux parents de Louis-Michel, dont il ne reste que trois ou quatre bouteilles. Elle a une couleur pâle comparée aux millésimes coeval mais ce n’est pas un signe de faiblesse. Au contraire, le bouquet fourmille de marasquin et d’orange sanguine purs et étonnamment luxuriants. La pureté et la définition sont hors du commun. La bouche est exquisément équilibrée avec une telle fraîcheur qu’on pourrait croire qu’elle provient d’un climat plus chaud. Les tanins sont en filigrane, avec juste une pincée de poivre noir vers la finale qui persiste longtemps en bouche. Il n’est pas possible de faire mieux que cela.”

 

> Les meilleurs vins de 1960 en stock sur le site

Laissez un commentaire